Test de Darkest Night

Darkest night est un jeu coopératif, dans la lignée de Horreur à Arkham. Le nécromancien a envahi le royaume, et quatre courageux héros doivent retrouver 3 clefs puis un artefact pour pouvoir l'affronter. L'ambiance du jeu et le côté coopératif évoque le jeu de rôle (même s'il s'agit bien d'un jeu “de plateau”).

Le jeu est produit par un éditeur “indie” américain (donc en anglais). Côté matériel, c'est assez particulier : on ressent que cela provient d'un “petit” éditeur, mais en même temps, on ne peut pas dire que le matériel soit de mauvaise qualité. Les cartes sont dans un carton inhabituel (et inhabituellement épais !). Les dessins sont assez peu nombreux mais de qualité et l'ensemble plonge bien dans l'ambiance du jeu. Les règles sont claires (mais en anglais). Le seul vrai problème vient des jetons et pion en carton : si le carton est de bonne qualité (on dirait presque du bois !), la découpe est faite au laser... et le laser laisse une sorte de “suie” noire de carton brûlé. Il faudra donc essuyer tout ça avant de commencer à jouer (compter 1 heure de boulot !).

Par rapport à Horreur à Arkham, la différence la plus notable est la présence du “grand méchant” sur le plateau de jeu. Il est là, il rôde, son oeil maléfique vous cherche... et gare à vous s'il vous trouve ! En plus de points de vie, chaque personnage dispose de points de secret indiquant à quel point il est dissimulé aux yeux du grand méchant. Tout cela fait immanquablement penser à Sauron qui cherche l'anneau !

L'autre point clef réside dans les personnages que l'on joue. Il y en a 9 différents, allant du classique (magicien, voleur) à d'autres beaucoup plus originaux (devin, prince, érudit). Chacun a son paquet de cartes, et suit une mécanique propre. Par exemple le magicien a des cartes puissantes, mais ne pourra les utiliser qu'une seule fois avant de se reposer. L'érudit pourra quand à lui trouver des reliques anciennes... malheureusement la plupart sont des bâtiments (refuges anciens, etc) et devront donc être utilisées sur place. Il pourra aussi utiliser ses compétences d'anatomie en combat, pour viser les points faibles des adversaires... marrant, on ne m'a pas tout à fait appris ça en anat' ! Il sera donc crucial de réunir une équipe de 4 personnages en synergie.

Au final, un bon jeu, si l'on passe outre le matériel qui demande un peu de travail. Sans doute un des jeux de plateau qui se rapprochent le plus du jeu de rôle.

Points positifs :

  • Les personnages originaux

  • Le grand méchant et les points de secret

Points négatifs :

  • La découpe au laser

  • La part assez importante de hasard

  • Le jeu est prévu pour 4 joueurs (si vous êtes moins nombreux, il faudra quand même vous répartir 4 personnages)

Charte Gus and co : le jeu a été acheté de ma poche. Il n'y a pas de publicité sur mon site.

dans Lyre

L'amour est fleur

Une magnifique chanson de Glenmor accompagnée à la lyre médiévale !

lamour_est_fleur.ogg

lamour_est_fleur.mp3

dans Voyages

Quelques photos de Copenhague...

Quelques photos de Copenhague, à l'occasion du congrès MEDINFO 2013. La ville est très écolos, vélo partout !

Un peu déçu par Christiana, le quartier libre autogéré de la ville : outre un léger côté "bidonville", il est interdit d'y prendre des photos. En effet, les vendeurs de drogues ne souhaitent pas être identifiés. La liberté de vendre de la drogue s'échange donc contre la liberté de prendre des photos... bon à savoir.

Fête médiévale à Ervy-le-Châtel

Une fête difficile... car sur le goudron ! Heureusement l'accueil fut chaleureux !

Notre-Dame-des-Landes : j'y étais !

J'étais à Notre-Dame-des-Landes avec ATTAC pour le grand festival anti-aéroport. L'occasion de se rendre compte, sur le terrain, à quel point l'endroit est peu propice à la construction d'un aéroport : marécage boueux (et riche en biodiversité), champs venteux (les stands se sont envolés, il a fallu les fixer avec des troncs d'arbre plantés au chariot élévateur !). L'occasion de faire du cerf-volant. L'occasion aussi de chanter ma chanson !

Notre Dame des no man's land

Notre dame des no man's land : contre l'aéroport Notre Dame des Landes, voilà un rock breton qui met la ouache, avec des tritons crêtés et joué à la lyre !

>

Bourrin et malin : le clip vidéo propose des éléments de réflexion sur le projet d'aéroport.

Et aussi un hommage à Glenmor, grand poète breton et grand poète tout court, pionnier de l'écologie... mais il reste encore des bardes pour défendre la Bretagne !

Licence CC-BY-SA : en particulier vous pouvez utiliser cette chanson et / la vidéo qui l'accompagne pour toute action contre le projet d'aéroport Notre Dame des Landes.

Et en bonus vous trouverez ci-dessous la partition !

notre_dame_des_no_mans_land.pdf

Cerealizer 0.8.1

Cerealizer 0.8.1 is out!

This is a new bugfix release. Get it here: http://download.gna.org/soya/Cerealizer-0.8.1.tar.bz2

dans Voyages

Quelques photos de Chicago...

Voici quelques photos de Chicago, où je me suis rendu pour le congrès de l'AMIA (American Medical Informatics Association). Et où j'ai pu constaté que les congrès américains ne sont finalement pas meilleurs que les congrès européens... voire pire. C'est la première fois que je vois des sessions sans "chair man", et autant de présentations "venteuses" parlant de projet non réalisé, non évalué et à peine au stade d'idée !

dans Soya3D

Towards Soya 2.0

Soya 2.0 is coming!

The most striking feature of Soya 2.0 is mini shaders. They allow to write Open GL / GL SL shaders so easily! With GL SL, you have to rewrite the entire rendering pipeline, even if you want to modify only a small part of it...

On the contrary, with Soya's mini shaders, you can write a mini shader that overrides a part of the rendering pipeline (ex customizing the lighting computation), or that adds an extra step in the rendering (ex deforming the model geometry). Then Soya assembles all mini shaders, adds the missing pieces of the rendering pipeline, and generates a GL SL shader.

Additionally, Soya's mini shaders can be written with a Python-like syntax ;)

Soya provides 16 classes mini shaders, each corresponding to a specific part of the rendering pipeline. Here is an example of a "camera-space deform" mini shader, which deforms the model's geometry in camera space:

wavy_mini_shader = soya.MiniShader("wavy", """
uniform float self.time
def void cameraspace_deform_mini_shader():
  current_vertex.x = current_vertex.x + 0.2 * sin(0.2 * self.time + 3 * current_vertex.y)
""")


my_body.add_mini_shader(wavy_mini_shader())
_images/mini_shader.png

Mini shaders can be associated to any object: a Model, a Body (an instance of Model), a World (a group of other 3D object) or a Material. When associating a mini shader to a World, it is inherited by all objects inside this World, and automagically combined with objects' own mini shaders. For more details about mini shaders, see the mini-shader-* tutos!

Want to try and start hacking with Soya 2? You're welcome! The development version can be obtained on this mercurial repository: http://hg.tuxfamily.org//mercurialroot/oomadness/soya2.

Other new features include:

  • Support both Python 2.7 and 3.3,

  • Open GL SL shader support,

  • new exporters for Blender 2.6x, with a bugfixed Blender => Cal3D exporter, able to take into account vertex location, normal and texture coords when merging vertices,

  • LOD support for models,

  • pre-rendered background, usefull for slow computer or old-style games,

  • Partial Open GL ES support (not yet finished).

Cerealizer 0.8

Cerealizer 0.8 is out!

This new version supports both Python 2.x and Python 3.x! Get it here: http://download.gna.org/soya/Cerealizer-0.8.tar.bz2

Off médiéval au château de Montaiguillon

Quelques photos d'un "off" médiévale au château de Montaiguillon. Un off, c'est comme une fête médiévale mais sans public, donc uniquement entre reconstituteurs. Beau temps, belles photos et beaux travails !

BrainCorps

BrainCorps est le numéro 1 mondial de la vente de cerveaux humains.

L'activité du groupe a commencé au beau milieu des âges sombres de l'humanité. Notre fondateur prend alors conscience de la quantité importante de cervelle humaine gaspillée inutilement sur les champs de bataille, et il a l'idée ingénieuse de récupérer celle-ci pour lancer une gamme de fortifiants intellectuels à destination des grands de ce monde. S'ils n'avaient pas reçu leur dose de BrainCorps cervelle recycled, de grands hommes comme Louis XIV, Napoléon ou Pétain n'auraient pas été ce qu'ils furer (pardon, furent) !

Quelques siècles plus tard, une innovation radicale propulse notre groupe dans le domaine de la neurochirurgie. Dès l'âge de Frankenstein, nous avons été les premiers a réussir une greffe de tissu nerveux central. Ce premier prototype a reçu un accueil plutôt froid de la part des élites scientifiques... mais il a ensuite connu un immense succès au cinéma ! Qui ne le connait pas ?

Mais cela n'est rien comparé aux prouesses dont sera capable notre futur président directeur généreux, DoubleBrainMan. Celui-ci naitra dans une famille de 9 enfants, très pauvre et très pieuse. Ses parents ne pouvant subvenir aux besoins de chaque enfant, l'un d'eux devra être tiré à la courte paille et sera sacrifié. Mais DoubleBrainMan ne pourra se satisfaire de laisser ainsi disparaître l'intelligence de son plus jeune frère. Il mettra alors au point une technique de greffe de cerveau secondaire, qu'il appliquera sur lui même et sur le reste de sa famille.

Il doublera ainsi sa puissance mentale et obtiendra le pouvoir de voyager à travers le temps. Dans son immense bonté, il décidera de venir s'installer à notre difficile époque en crise pour vous proposer ses solutions innovantes.

Allant toujours plus loin dans l'exploitation des cerveaux humains, DoubleBrainMan et BrainCorps vous offre donc dès aujourd'hui la possibilité de louer du temps de cerveaux humains disponibles. Grâce à de nouvelles technologies toujours plus poussées, cette location de cerveau est désormais possible sans même que les cerveaux aient besoin d'être ôtés de leur corps respectifs ! Toujours plus fort en cervelle avec BrainCorps !

(texte écrit lors de l'atelier d'écriture de l'Altervillage 2012)

dans ATTAC

Photos de l'Altervillage 2012 et de l'action à Issoire

Voici quelques photos de l'Altervillage 2012 (avec la construction du toit du bar et d'une douche solaire), ainsi que de l'action militante réalisée à Issoire (ils sont beaux nos banquiers ! Sans parler de notre conférencier et de nos slameurs !). Très bonne ambiance où l'utopie s'approche du réel !

dans Lyre

Vidéos de chant médiéval à la lyre

Voici quelques vidéos de chants accompagnés à la lyre médiévale, réalisées lors d'un week-end Fief et Chevalerie :

En el vergel de la reina

Une chanson séfarade du moyen-âge, avec en gest-star MK à la machine à carder la laine :

>

Lai voir disant

Ce lai fait partie de la légende de Tristan et Yseult. Écrit par Dinadan, il insulte violemment le roi Marc (époux d'Yseult, il est le "grand méchant" de la légende !). Le lai est ensuite joué et chanté par Eliot le harpeur devant le roi Marc lui-même !

Cette version du lai mélange les mélodies de deux manuscrits : celle dite "de Vienne" et celle "de Paris". Pour la seconde (qui correspond à la partie "rythmée" du morceau), je l'ai redéchiffré à partir du fac-similé du manuscript que l'on peut trouver sur le site oueb de la BNF. La lyre médiévale très est adaptée à ce lai, car cet instrument était très probablement utilisé à l'époque et dans la région où s'insère la légende de Tristan et Yseult (plus que les harpes triangulaires qui apparaissent plus tardivement, mais que l'on voit souvent sur les enluminures plus tardives).

>

Lamento de Tristan

Lamento de Tristan, en anglo-normand et traduction en français.

>

S'anc vos amei

Chant de troubadour du XIIIème siècle, en langue d'Oc et traduit en français par mes soins.

>