Où en est-on dans le Bovéthon ?

Parce que la campagne pour la pétition "Unis Avec Bové" a de furieux accents de politique autrement...

Parce que nous sommes des "créatifs culturels"...

Et parce que l'inspiration artistique, comme la dynamique populaire, ça ne se commande pas !

Voici donc la chanson du Bovéthon ! Vous trouverez à la fin des liens vers les partitions et les enregistrement aux formats Ogg Vorbis ou MP3. Musicalement, c'est un mélange de chanson française, de reggae et de chant traditionnel. Je suis assez satisfait de la chanson et de la mélodie, mais l'enregistrement est pas forcément de super qualité... j'en referai peut-être un autre quand j'aurais plus de temps. En attendant, faites tourner !

J'me r'connais pas dans les partis politiques J'ai pas la discipline j'aime pas la rhétorique À la douleur sociale je n'suis pas insensible C'est en chantant que je défends la masse invisible C'est en votant que tu défends la masse invisible

Mais où en est-on dans le Bovéthon, Ouais où en est-on dans le Bovéthon ? 100 signatures !

Des enfants qui étaient hier à l'école Aujourd'hui sont dans un avion qui décolle Ils avaient des amis, ils avaient des cahiers Mais leurs parents, ils n'avaient pas de papiers

Mais où en est-on dans le Bovéthon, Ouais où en est-on dans le Bovéthon ? 600 signatures !

Des jeunes qui avaient mis le feu à la banlieue Sont en prison pour avoir fait révolution Les politiques qui ont promis des crédits S'les sont gardés et sont toujours en liberté

Mais où en est-on dans le Bovéthon, Ouais où en est-on dans le Bovéthon ? 5 000 signatures !

Des gens qui n'ont en guise de toit qu'une tente Et y'en a d'autres dormir dehors ça les tentent Sur le canal z'ont mis un bordel innommable Qu'il va falloir un droit au logement opposable

Mais où en est-on dans le Bovéthon, Ouais où en est-on dans le Bovéthon ? 10 000 signatures !

Et pour changer le monde et pour changer la vie José Bové propose un nouveau mode de vie On va remettre l'OMC sur la table Obliger le commerce à être équitable On arrêt'ra la bourse pour ne plus qu'elle grimpe Et tu verras la vie redeviendra plus simple Alors on va créer un anti-parti Pour être en désordre de marche dès lundi

Mais où en est-on dans le Bovéthon, Ouais où en est-on dans le Bovéthon ? 100 000 signatures !

bovethon.ogg

bovethon.mp3

bovethon.pdf

Nous avons été trop politique (ou la nounou et le paysan)

La pétition pour la candidature de José Bové a recueilli en quelques jours plus de 7000 signatures, soit plus que la pétition pour des candidatures unitaires du 11 mai. Comment une candidature "isolée" peut-elle avoir plus de soutien que le rassemblement unitaire ?

LE LIBÉRALISME N'EST PAS UNE DOCTRINE POLITIQUE, C'EST UN MODÈLE /index que l'on peut appliquer à tout et à n'importe quoi : à la politique, à l'économie mais aussi aux rapports sociaux entre les individus, au mode de vie, à la démarche artistique ou scientifique,... [2]

À partir de là, CONCEVOIR NOTRE MOUVEMENT COMME UN MOUVEMENT POLITIQUE ÉTAIT UNE ERREUR. Nous n'avons rassemblé que la frange politique de ceux qui luttent contre le libéralisme, c'est-à-dire la partie émergée d'un iceberg.

Comment ne pas voir les centaines de milliers de personnes qui luttent quotidiennement contre le libéralisme en dehors de la sphère politique, dans les mouvements du logiciel libre, des déboulonneurs de pubs, des enfants de Don Quichotte, du commerce équitable, du réseau éducation sans frontière, des associations de défense de l'environnement, etc, sans oublier les artistes, les poètes, les rêveurs, les créatifs [3], les idéalistes ? Ce sont eux qui signent pour José.

De même, un programme politique n'est pas suffisant pour affronter le libéralisme. Notre programme (les 125 propositions) est politique, il n'introduit ni mode de vie, ni courant artistique. Il ne définit pas un nouveau modèle pour remplacer le libéralisme et ne fait qu'adapter ce dernier (certe plus radicalement que le programme socialiste).

De même lorsque Buffet dit à Bové de "s'occuper des problèmes des salariés", elle a tort : LES GENS VEULENT UN EXEMPLE, PAS UNE NOUNOU. Maison écolo, paysan alors qu'il a fait des études... José Bové incarne un mode de vie différent. Aujourd'hui les nouveaux modèles viennent de l'altermondialisme, de l'écologie radicale, de la décroissance. Le PCF, lui, n'a plus de modèle depuis la chute de l'URSS.

Il faudra choisir, car les "antilibéraux apolitiques" ne se rangeront pas derrière les partis. Et si les partis ne changent pas leur position en 2007, ils ne la changeront pas après, car nous avions pour 2007 un contexte très favorable (la victoire du Non), et ils ont déjà connu des désastres électoraux (les 3% de Robert Hue). Mais y a-t-il plus de gens qui militent dans les partis, ou plus de gens qui refusent catégoriquement de se ranger derrière les partis ?

D'où ma conclusion : NOUS NE DEVONS PAS LAISSER LE MONOPOLE DES URNES, NI AUX PARTIS, NI À LA POLITIQUE ! Nous avons le devoir de déboucher sur quelque chose, sous peine d'accroître la désaffection pour les élections, et donc le vote d'extrême droite et l'abstention.

[1] voir http://fare.tunes.org/articles/liberalisme.html#Qu_est_le_liberalisme

[2] à titre d'exemple, la manière dont le rassemblement unitaire a regroupé des militants organisés et des inorganisés sans tenir compte de cette différence, est fondamentalement libérale. Nous avons mis ensemble le PCF et des individus non organisés, et nous leur avons dit "militez à armes égales !", de la même manière que l'OMC met ensemble les USA et les pays du Tiers Monde et leur dit "commercez à armes égales !". Mais les règles qui s'appliquent à une organisation ne peuvent pas être les mêmes que celles qui s'appliquent à un individu.

[3] voir http://www.grainvert.com/article.php3?id_article=25_mode=recalcul

Les chocolats (3)

_images/72.png

Participez au "Bovéthon" !

Pour une fois, voici quelqu'un qui n'a que moyennement envie d'être candidat à l'élection présidentielle, et qu'il faut convaincre à coup de pétition...! Il s'agit de José Bové.

Et comme ce candidat est capable de recréer l'unité de la gauche radicale, qu'il est le seul à avoir des vrais solutions écologiques (comme anti-productivisme), et qu'en plus sa dimension de rebelle contestataire lui permettent de récupérer des voix à l'extrême droite et à l'abstention, j'ai signé et je vous invite à faire de même !

Signez la pétition !

Les chocolats (2)

_images/71.png

Les chocolats (1)

Inutile de tenter de s'incruster chez moi : le temps de dessiner ça, de le scanner, de revenir de vacances... j'ai mangé tout les chocolats de la grand-mère.

PS : par contre il me reste plein de chocolats de mon pot de thèse... ;-)

_images/70.png
dans Boulot

Soutenance de thèse

Mardi prochain (19/12/2006) je soutiens ma thèse de sciences...! Avis au amateur, cela a lieu en salle J17, aux cordeliers (15 rue de l'école de médecine, 75006 Paris, métro Odéon) à 11h. Évidemment il y aura un pot après :-)

Le jury est composé de :

  • Alain Venot (directeur de thèse)

  • Stéfan Darmoni (rapporteur)

  • Marius Fieschi (rapporteur)

  • Pierre Zweigenbaum (examinateur)

  • Alain-Jacques Valleron (examinateur)

Titre de la thèse : Conception et évaluation de méthodes de visualisation des connaissances médicales : Mise au point d'un langage graphique et application aux connaissances sur le médicament

Résumé :

Les connaissances médicales sont de plus en plus nombreuses et complexes, ce qui rend leur utilisation difficile. Dans d'autres domaines, comme la signalisation routière, des approches graphiques ont permis d'accélérer l'accès aux connaissances. Notre hypothèse est que la médecine pourrait aussi bénéficier de ces approches. Pour cela, nous nous sommes placés dans un cadre multi-disciplinaire : médecine et pharmacie, sciences cognitives et informatique, pour mettre au point des méthodes de visualisation des connaissances médicales, dans le but de faciliter l'accès aux connaissances par les professionnels de santé en situation clinique.

Nous avons suivi une méthodologie rigoureuse s'appuyant sur (a) la nature des connaissances médicales, déterminée à partir de la littérature, de connaissances d'experts et d'une analyse par des méthodes de Traitement Automatique du Langage (TAL), et (b) les capacités de la vision humaine. Nous proposons VCM, un langage graphique de Visualisation des Connaissances Médicales ainsi que "Monsieur VCM", un bonhomme graphique interactif. Un prototype appliqué aux connaissances sur le médicament et au Résumé des Caractéristiques Produit (RCP) a été réalisé. Une évaluation dans des conditions contrôlées a montré que les médecins avaient lu VCM deux fois plus vite que le texte, et en faisant moins d'erreurs.

Les approches graphiques nous semblent prometteuses pour présenter les connaissances médicales. Les perspectives du langage VCM incluent son extension à l'ensemble de la médecine, l'amélioration de son "universalité" et son utilisation dans d'autres applications médicales.

dans ATTAC

Jolie déculottée à ATTAC !

Les résultats du vote pour le CA d'ATTAC sont sans appel : la "liste" défendue par l'ancien président Nikonoff, a reçu une franche déculottée puisqu'ils n'ont que 4 membres du CA contre 20 pour les opposants. Je rappelle que cet ancien président était soupçonné de fraude, et que par ailleurs sa "liste" ("avenir d'attac"), avait mené une campagne très agressive, allant jusqu'à s'emparer du fichier des adhérants pour les inscrire de force à leur liste de diffusion (ce qui n'est pas légal).

Ils avaient aussi effectué une campagne haineuse en direction des membres fondateurs, en dressant un tableau montrant les dons et aides matériels offerts par les fondateurs à ATTAC. Évidemment, ce tableau était presque vide... en revanche, il ne prenait en compte que les aides apportées à ATTAC national ! Mon ancien comité local utilisait la photocopieuse de la FSU, et la CGT finance nous prêtait une salle pour des réunions de manière occasionnelle. Mais ces aides n'apparaissaient pas dans le tableau... En fait je soupçonne les membres d'"avenir d'attac" d'avoir voulu saborder l'association en appelant à voter "non" à la liste des fondateurs. Cette manoeuvre a elle aussi échouée !

Les résultats complets sont disponibles sur le site d'ATTAC. Du coup, cela me redonnerait presque envie de ne pas quitter ATTAC... à voir !

Rendez-nous Marie-George Buffet !

Lettre à Marie-George Buffet

En 2005, Marie-George Buffet était généreuse, souriante. Elle faisait rêver. Elle écoutait les avis des militants comme des portes-paroles des autres organisations. Elle partageait son temps de parole avec tous les antilibéraux. Enfin, elle considérait que la victoire du Non était notre bien commun à tous.

En 2007, vous êtes devenue sourde, comme Chirac et Villepin étaient sourds lors de la crise du CPE. Vous vous abaissez à des manoeuvres politiciennes, en négociant le retrait d'autres candidats en échange de circonscription. Vous faites semblant de confondre "majorité" et "consensus" pour servir des dessein personnels. Vous privatisez la victoire du Non à votre profit, en prétendant y avoir jouer un rôle "prépondérant" alors que tous ont joué un rôle prépondérant dans cette victoire.

C'est pourquoi je pense que vous n'êtes pas Marie-George Buffet.

Enfin, je demande solennellement aux extra-terrestres qui ont enlevé la vraie Marie-George de nous la rendre, et de reprendre cette ersatz de Marie-George qui n'a de Marie-George que le nom et le visage (le sourire en moins).

Le vote

_images/68.png

Intégrer la speedbar d'Emacs dans la fenêtre principale

Il y a quelque temps, j'ai réussi à faire ce que tout le monde rêve de faire mais que personne n'arrive à faire... il s'agit bien sûr d'intégrer la speedbar d'Emacs directement dans la fenêtre principale ! (vous pensiez à quoi ? devenir maître du monde ? mais c'est tout comme :-) regardez plutôt la copie d'écran ci-dessous !).

_images/emacs_speedbar_integre.png

Cela est possible grâce au code suivant, à insérer dans le fichier ~/.emacs. Notez le gros hack pour éviter un bug vicieux avec le module Tramp !

(require 'tramp)


(defconst my-junk-buffer-name "Junk")
(setq junk-buffer (get-buffer-create my-junk-buffer-name)
      )


(require 'speedbar)
(defconst my-speedbar-buffer-name "SPEEDBAR")
(setq speedbar-buffer (get-buffer-create my-speedbar-buffer-name)
      speedbar-frame (selected-frame)
      dframe-attached-frame (selected-frame)
      speedbar-select-frame-method 'attached
      speedbar-verbosity-level 0
      speedbar-last-selected-file nil)
(setq right-window (split-window-horizontally 24))
(setq left-window  (frame-first-window))
;(walk-windows (lambda (w) (setq left-window w)) "nominibuffer" t)


(set-buffer speedbar-buffer)
(speedbar-mode)
(speedbar-reconfigure-keymaps)
(speedbar-update-contents)
(speedbar-set-timer 1)
(set-window-buffer left-window "SPEEDBAR")
(set-window-dedicated-p left-window t)
(toggle-read-only) ; HACK, REQUIRED for Tramp to work ????
(select-window right-window)
(defun select-right-window () (select-window right-window))


;(defun reset-window-config () (interactive)
;  (walk-windows (lambda (w) (when (not (or (eq w left-window) (eq w right-window))) (delete-window w))) "nominibuffer" t)
;  )
(defun reset-window-config () (interactive)
  (delete-other-windows)
  (setq right-window (split-window-horizontally 24))
  (setq left-window  (frame-first-window))
  (set-window-buffer left-window speedbar-buffer)
  (set-window-dedicated-p left-window t)
  (select-window right-window)
  (set-window-dedicated-p right-window nil)
  (when (eq speedbar-buffer (window-buffer right-window)) (set-window-buffer right-window (next-buffer)))
  (set-window-dedicated-p right-window nil)
  )
(global-set-key "\C-x1" 'reset-window-config)

.emacs

Pour une 10ème candidature

Refuser l'affrontement entre candidats

Au lendemain du 29 mai, nous avions des "têtes d'affiche" : Besancenot, Bové, Buffet, Mélanchon,... La logique de la 5ème république, la mise en concurrence des personnes, veut qu'il y aie un affrontement sanglant jusqu'à ce qu'il sorte un vainqueur et des vaincus, comme au PS. N'entrons pas dans cette logique, refusons cet affrontement. Pour cela tous les candidats doivent se retirer. Seule une nouvelle personne peut être le candidat unitaire.

Dans notre démarche, le candidat ne peut pas être un homme ou une femme politique *********** Nous avons toujours dit que notre candidat, s'il est élu président, devra démissionner une fois la 6ème république en place, et qu'il ne gouvernerait pas, les décisions étant prises de manière collégiale. Tous les candidats proposés (Bové, Buffet, Autain, Salesse, Braouezec,...) sont des hommes ou des femmes politiques. Mais pourquoi choisir un homme ou une femme politique pour ne PAS gouverner ? Cela n'est pas cohérent avec notre démarche !

Pour être cohérent, notre candidat ne doit pas être un politique. Nous n'avons pas besoin d'un "bon président" mais d' un drapeau, d'une icône, d'un "objet votable".

Déterminons un profil plutôt qu'un nom

Si il y avait un bulletin "merde" dans les bureaux de vote, c'est celui-ci qui serait majoritaire dans les urnes. Nous devons trouver une personne qui incarne ce "merde à la 5ème république", aujourd'hui représenté, entre autre, par l'abstention et l'extrême droite. Au lieu de nous affronter sur les 9 candidatures proposées par le national, nous devrions discuter du profil du candidat : homme ou femme ? jeune ou âgée ? chomeuse ou travailleuse précaire ou... ? Un profil peut faire consensus, plus facilement qu'une personne précise.

Un profil qui interpelle : une personne condamnée par la maladie

À titre personnel, je propose une femme, jeune, et condamnée à court terme par une maladie grave (SIDA, cancer,...). Hier, lors de la réunion de mon collectif, il a été dit que notre candidat(e) devait "surprendre". Voilà une candidature qui interpelle, qui a de la gueule, qui brise un tabou : la maladie.

On reproche aux politiques la corruption, le mensonge, le "tous pourri". Peut-on douter de la sincérité d'une personne dont l'espérance de vie ne dépasse pas quelques années ? Elle pourra se permettre une liberté de ton qu'aucun autre candidat ne pourra avoir, ce qui peut séduire les français.

Lorsqu'on lui dira "vous êtes incompétente", elle répondra "oui, je suis incompétent(e), mais cela fait partie de notre démarche : nous voulons mettre fin à la 5ème république, et ouvrir une 6ème république". Elle serait alors inattaquable sur le plan de la compétence, puisqu'elle revendique son incompétence. Seul pourra être critiquer la démarche, ce qui amène le débat sur la question du programme et non du candidat. Ce qui est notre objectif.

NB : je précise ne pas être une femme, et ne pas être atteint d'une maladie grave. Le profil décrit ci-dessus n'est donc pas une "déclaration de candidature déguisée", mais bien un profil !

José Bové s'est retiré...!

José Bové a retiré sa "disponibilité pour être le candidat" de la gauche antilibéral à l'élection présidentielle.

Contrairement à d'autres, je pense qu'il s'agit d'un geste courageux et responsable, et non d'un "coup de gueule". D'abord parce qu'il n'est pas le premier : Olivier Besancenot ne nous a jamais rejoint, et Raoul Marc Jennar a quitté le collectif national il y a quelques semaines. Ensuite parce que la situation était bloquée ; son annonce fracassante de retrait aura au moins le mérite de faire bouger les choses... du moins je l'espère !

Et enfin, à ceux qui lui reprochent d'être un "électron libre", je répondrai que j'ai personnellement plus confiance dans les convictions d'un homme comme José Bové que dans l'appareil d'un parti.

Le renoncement de José est un geste fort et courageux, et j'aurais aimé / j'aimerais que d'autres candidat(e)s soient capables du même courage... et j'espère que ce n'est qu'un au-revoir. Aujourd'hui, l'unité de la gauche antilibérale commence à être une réalité "à la base". Les meetings, à Paris comme ailleurs, le montrent. En revanche, l'unité "au sommet" me semble bien en retard... ce qui me rappelle douloureusement les problèmes que nous avons à ATTAC depuis un an :,-(

Avril en novembre ?

J'ai l'impression que le 21 avril 2007 a déjà eu lieu... car si le deuxième tour de 2007 oppose Royal à Sarkosy, pourra-on dire qu'il y aura un candidat de gauche ?